Thou, Jacques-Auguste I de (1553-1617)

(Personne )
 
"Thou, Jacques-Auguste I de (1553-1617)" dans la base Bibale-IRHT/CNRS (permalink : https://mainsderudits.irht.cnrs.fr/1048). Consultation du 23/02/2024.
Personne physique  
Thou, Jacques-Auguste de  
Jacques-Auguste de Thou  
baron de Meslay  
Thuanus, Jacobus Augustus  
Jacques-Auguste de Thou (1553-1617)  
Tuano, Jacopo Augusto  
Thuanus, Jacobus Augustus, 1553-1617  
I. A. Th  
Thou, Jacques-Auguste de (1553-1617)  
1553  
   

1617  
   

Homme(s)  
   

Source : fichier établi par A.-F. Labie-Leurquin, J.-B. Lebigue et M.-L. Savoye (IRHT - Section Romane)  
Magistrat, homme politique, diplomate, historien et poète. Chanoine de Notre-Dame de Paris, il quitta l'état ecclésiastique pour entrer dans la magistrature. Il fut Maître de l'hôtel des requêtes en 1584, Maître de la bibliothèque du roi en 1593, Président à mortier du Parlement de Paris en 1595. L'oeuvre principale de sa carrière politique fut la négociation de l'édit de Nantes.  
Magistrat, homme politique, diplomate, historien et poète. Chanoine de Notre-Dame de Paris, il quitta l'état ecclésiastique pour entrer dans la magistrature. Il fut Maître de l'hôtel des requêtes en 1584, Maître de la bibliothèque du roi en 1593, Président à mortier du Parlement de Paris en 1595. L'oeuvre principale de sa carrière politique fut la négociation de l'édit de Nantes. Il possédait une remarquable collection de quelques 8000 imprimés et 1000 manuscrits.  
Historien et poète. Maître de la bibliothèque du roi (1593). Président à mortier du Parlement de Paris.  
Sa bibliothèque, qui acquit une très grande renommée et fut surnommée « Bibliotheca Thuana », reflète ses goûts de collectionneur et ses connaissances. Elle contenait environ 1000 manuscrits, et 8000 imprimés, reflet de la production en Europe. Après une succession familiale, le bibliophile Charron de Ménars l'acquit dans sa quasi-intégralité en 1680. Une partie des manuscrits passèrent à la bibliothèque du roi. En 1766, le président Ménars vendit la collection à l'évêque de Strasbourg, qui la légua au prince de Soubise son neveu, dont la bibliothèque fut dispersée en 1788. Tous les livres reliés d'après les ordres de de Thou, la plupart par Le Gascon, furent habillés de maroquin, ou parfois de velin blanc. Ils portaient tous ses armes sur les plats et son chiffre au dos. Héritier d'une partie des collections de livres de son oncle et de son père, il utilisa les armes de ce dernier.  
   

   

1615/06/10  
   

Statut social/clerc  
   

juriste / juriste aux parlements, cours, conseils / conseiller-clerc  
1578/12/13  

(Conseiller-clerc au Parlement de Paris.)

   

juriste / juriste aux parlements, cours, conseils / maître des requêtes  
1579/8/26  

(Maître des requêtes au Parlement de Paris.)

   

juriste / juriste aux parlements, cours, conseils / président à mortier  

(Président à mortier au Parlement de Paris.)

   

bibliothécaire  

(garde de la librairie royale)

   

Grand Dictionnaire Encyclopédique Larousse  
G. Grente, Dictionnaire des lettres françaises : le 16e siècle, Paris, 2001  
Grand Dictionnaire Encyclopedique Larousse  
Cioranescu 16e s.  
Grente 16e s.  
J. Guigard, Armorial du bibliophile, Paris, 1870-1872  
Eugène Olivier, Georges Hermal, Robert de Roton, Manuel de l’amateur de reliures armoriées françaises. Paris : C. Bosse, 1924-1938, pl. 216  
   
   
   

Personne (4)

Collection (1)

Livre (exemplaire) (7)

Provenance (21)

Œuvre (1)

                       
Elise Herbeaux (07/12/2012 14:51)
Import Numelyo (02/09/2022 14:52)